content here is the anonymously transparent proxied version of ecb.europa.eu   X
Menu

Notre réponse face à la pandémie de coronavirus

Nous avons, à la BCE, mis en place une série de mesures de politique monétaire et de supervision bancaire visant à atténuer l'incidence de la pandémie de coronavirus sur l’économie de la zone euro et à soutenir tous les citoyens européens.


« Les périodes exceptionnelles exigent des mesures exceptionnelles ! Notre engagement en faveur de l’euro est sans limites. Nous sommes résolus à faire pleinement usage du potentiel de nos outils, dans le cadre de notre mandat. »

Christine Lagarde, présidente de la BCE


Nos mesures de soutien à l’économie de la zone euro

Aider l’économie à absorber le choc de la crise actuelle

Aider l’économie à absorber le choc de la crise actuelle

Le programme d’achats d’urgence face à la pandémie (Pandemic Emergency Purchase Programme, PEPP), à hauteur de 1 350 milliards d’euros, vise à réduire les coûts d’emprunt et à accroître les prêts dans la zone euro, ce qui devrait aider les citoyens, les entreprises et les gouvernements à accéder aux fonds dont ils peuvent avoir besoin pour surmonter la crise. Ce programme, à travers lequel nous acquérons différents types d’actifs, complète les programmes d’achats d’actifs que nous avons mis en place depuis 2014.

En achetant directement des obligations aux banques, par exemple, nous libérons plus de fonds qu’elles peuvent prêter aux ménages et aux entreprises. Nous pouvons aussi acquérir des obligations d’entreprises, ce qui leur fournit une nouvelle source de crédit. Ces deux types d’achats contribuent à stimuler les dépenses et l’investissement, afin de soutenir la croissance économique.

Maintenir les emprunts à un coût abordable

Maintenir les emprunts à un coût abordable

Ayant maintenu nos taux d’intérêt directeurs à des niveaux historiquement bas, les coûts d’emprunt restent faibles.

Nos taux directeurs influencent le coût des prêts. Lorsque les taux sont peu élevés, il est plus facile pour les ménages et les entreprises de contracter un emprunt, ce qui devrait favoriser les dépenses et l’investissement.

Faciliter l’accès au crédit pour les entreprises et les ménages

Faciliter l’accès au crédit pour les entreprises et les ménages

Nous avons accru le montant des liquidités que les banques peuvent emprunter en s’adressant à nous et nous avons facilité les emprunts spécialement destinés à ce qu’elles accordent des prêts à ceux qui sont le plus durement frappés par la propagation du coronavirus, notamment les petites et moyennes entreprises. Ainsi, nous avons assoupli nos critères concernant les garanties que les banques peuvent fournir en échange des prêts que nous leur accordons, en allongeant temporairement la liste des actifs qu’elles peuvent utiliser à cet effet et en étant moins stricts quant à la mesure que nous appliquons pour évaluer ces actifs (appelée « décote »).

Veiller à ce que des préoccupations de court terme n’entravent pas les prêts

Veiller à ce que des préoccupations de court terme n’entravent pas les prêts

En période de forte incertitude, il peut être plus difficile pour les banques de se procurer des fonds pour satisfaire leurs besoins à court terme. Notre objectif est de contribuer à atténuer les difficultés de financement temporaires des établissements solvables en leur fournissant des possibilités d’emprunt immédiat à des taux favorables. Cela aide les banques à continuer d’accorder des prêts aux citoyens et aux entreprises fragilisés.

L’ELA a un prix

Accroître la capacité de prêt des banques

Nous sommes temporairement moins stricts sur le montant de fonds propres que nous demandons aux banques de détenir comme coussins en vue de crises. Nous leur laissons également plus de flexibilité en ce qui concerne les calendriers, délais et procédures de surveillance prudentielle.

Grâce à toutes ces mesures, nous aidons les banques de la zone euro à se concentrer sur leur rôle essentiel de prêteurs en cette période exceptionnelle. Nous attendons qu’elles utilisent l’ensemble des fonds libérés pour absorber les pertes et soutenir l’économie, et qu’elles ne versent pas de dividendes.

L’ELA a un prix

Préserver la stabilité financière par la coopération internationale

Les banques centrales du monde entier détiennent des réserves de devises autres que leur monnaie nationale. Elles mènent en effet aussi des transactions sur ces devises et, de ce fait, ont parfois besoin de prêts en devises pour la conduite de leurs activités quotidiennes.

En période de forte incertitude, la demande d’avoirs en devises de la part de leurs clients peut augmenter. Si les banques ne disposent pas de suffisamment de réserves de change pour répondre à cette demande accrue, les marchés peuvent devenir instables. Aussi, les banques centrales ont-elles conclu ce qu’on appelle des « accords de swap de devises », par lesquels elles peuvent échanger des devises entre elles et satisfaire les besoins supplémentaires.

Nous avons récemment réactivé des lignes de swap et renforcé celles qui existaient avec les banques centrales du monde entier en réaction à la situation de crise actuelle.


Vous souhaitez obtenir des informations récentes sur la pandémie de coronavirus ?

20 October 2020
Isabel Schnabel: Don’t take it for granted: the value of high-quality data and statistics for the ECB’s policymaking
Blog post by Isabel Schnabel, Member of the Executive Board of the ECB
19 October 2020
Yves Mersch: The ECB’s monetary policy amid the pandemic
Introductory remarks by Yves Mersch, Member of the Executive Board of the ECB and Vice-Chair of the Supervisory Board of the ECB, at the MNI Connect Roundtable
19 October 2020
Christine Lagarde: Interview with Le Monde
Interview with Christine Lagarde, President of the ECB, conducted by Marie Charrel and Eric Albert
English
OTHER LANGUAGES (1) +
Select your language
18 October 2020
Christine Lagarde: Remarks at the G30 International Banking Seminar
Contribution by Christine Lagarde, President of the ECB, during the session “Rebuilding and Sustaining Growth”
17 October 2020
Fabio Panetta: Interview with Kathimerini
Interview with Fabio Panetta, Member of the Executive Board of the ECB, conducted by Eirini Chrysolora
English
OTHER LANGUAGES (2) +
Select your language

Voir toutes les publications relatives au coronavirus


Vous voulez en savoir plus ?

Nous sommes à votre service. N’hésitez pas à nous envoyer vos questions à :info@ecb.europa.eu.